| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Archives | La retraite | La retraite du praticien hospitalier |
PREPARER SA RETRAITE
lundi 12 août 2002

- La reconstitution de carrière
- Prévoir...

La retraite, c’est une nouvelle vie qui commence. Si vous n’avez pas de passion particulière, vous aurez peut-être du mal à trouver votre voie… ou encore aurez-vous trop d’idées à la fois, ce qui vous empêchera d’en mener une seule à bien ? Préparer sa retraite, c’est donc déjà y penser à l’avance…

Sur le plan pratique, il est conseillé, à partir de 55 ans, de faire le point sur la future retraite. Pour cela, il vous faut procéder à une reconstitution de carrière auprès de chacune des caisses auxquelles vous cotisez. Cela vous permettra de faire une première évaluation de vos droits, de vérifier qu’il n’y a pas d’erreur dans le report de vos cotisations et de constituer un pré-dossier de retraite qui simplifiera la demande de retraite ultérieure.

LA RECONSTITUTION DE CARRIERE

C’est une opération qui peut être complexe et prendre du temps !

Vous pouvez vous adresser, pour cela, à l’un des 2300 points d’accueil retraite dont vous trouverez les coordonnées auprès de votre mairie.

Vous pouvez aussi obtenir un bilan personnalisé, rigoureux et précis (en particulier si vous avez eu plusieurs types d’activité, en France ou à l’étranger…) auprès d’un organisme spécialisé : RESSOURCES FRANCE CONSEIL - 5, villa Ballu, 75009 PARIS, tél. : 0153324615, Fax : 0153324611, e-mail : contact@ressources-france-conseil.com (Conditions très avantageuses pour les praticiens hospitaliers adhérents à l’APPA.)

Vous pouvez aussi, bien sûr, vous adresser directement à chacune de vos caisses de retraite.

1. Retraite de base
Dès 55 ans vous pouvez obtenir une reconstitution de carrière en vous adressant à votre CRAM (Caisse Régionale d’Assurance Maladie), ou à la CNAV (Caisse nationale d’Assurance Vieillesse) si vous résidez en Ile-de-France, ou à la CRAV de Strasbourg pour les alsaciens et les mosellans.
Ce document liste toutes vos périodes de travail salarié déclarées et les trimestres validés. Vous pourrez, bien sûr, le faire rectifier si vous relevez des erreurs ou des oublis. Dans ce cas, il vous faudra produire les justificatifs (bulletins de salaire, attestations…) N’attendez donc pas le dernier moment !

2. L’IRCANTEC
Demandez, quand vous voulez, un bulletin de situation de compte récapitulatif à l’Ircantec 24, rue Louis Gain 49039 ANGERS CEDEX 01, Tél. : 0241052525 (Vous recevrez ce document automatiquement dans le courant de l’année suivant votre 58ème anniversaire.)
Il reprend toutes les périodes enregistrées sur votre compte ouvert à l’Ircantec et les points de retraite correspondants, indépendamment de la façon dont vous les avez acquis (points acquis par cotisations, par validation, ou à titre gratuit). Vous pourrez ainsi vérifier votre situation et demander des modifications (ou des validations moyennant cotisations) si cela s’avère nécessaire.

3. La CARMF
Adressez votre demande à la CARMF -(Caisse Autonome des Médecins Français) 46, rue Saint-Ferdinand 75841 Paris Cédex 17, Tél . : 0140683200

4. ARRCO et AGIRC
Pour chacun de ces deux régimes, à partir de 57 ans, vous pouvez demander une « pré-instruction » à la dernière caisse à laquelle vous avez été affilié (vous trouverez son nom sur votre bulletin de salaire) ou en vous adressant au CICAS (Centre d’Information et de Coordination de l’Action Sociale) de votre département.

ARRCO : Association pour les régimes de retraite complémentaire des salariés
44, Boulevard de la bastille - 75012 Paris Tél. : 01 44 67 12 00
AGIRC : Association générale des institutions de retraite des cadres
4, rue Leroux - 750016 PARIS

PREVOIR…

Vous devez savoir que l’année qui suit celle de votre départ en retraite, vous aurez à payer l’impôt sur le revenu d’activité, ce qui nécessite d’avoir une épargne de prévoyance…

De même, l’année suivante (n+2) vos versements provisionnels seront appelés sur la base du montant de l’impôt de l’année n+1 ! Vous pourrez cependant l’éviter en vous adressant à votre Centre des impôts.



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1