| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Communiqués |
Non au démantèlement du statut de PH !
jeudi 5 avril 2007

La CPH qui a été signataire du protocole de septembre 2004 de soutien à la chirurgie hospitalière dont elle est l’organisation la plus représentative, s’indigne des dispositions de l’arrêté relatif à la part complémentaire variable, publié tardivement le 28 mars 2007.

Une gestation chaotique de plus de 30 mois pour parvenir à un tel texte bureaucratique et anti-déontologique est affligeante, alors que les praticiens démontraient leur souci de responsabilité par l’adossement de cette PCV au respect de critères très restrictifs de qualité et à l’évaluation des pratiques.

Toutes les discussions avaient retenu la notion de contrats nationaux, seuls garants de l’indépendance professionnelle et permettant une réelle transparence. Au contraire, le texte actuel fait état d’un contrat local qui va ligoter les praticiens avec leur direction.

Cela nous parait inacceptable tant pour la chirurgie que pour les autres disciplines et risque d’aboutir à des dérives allant à l’encontre de la qualité de l’offre de soins à la population.

De qui se moque-t-on ? Si les organisations professionnelles avaient bien accepté l’anticipation pour les chirurgiens d’un dispositif de prime à effet de 2005, c’était à la condition expresse de l’extension aux autres disciplines dès 2006.

La CPH étudie dès maintenant les moyens d’action et les voies de recours avec les intersyndicales qui partagent son analyse et demande à rencontrer en urgence le Ministre de la Santé.

Dr Pierre Faraggi
Président de la CPH



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1