| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Communiqués |
La CPH reçue à Matignon
vendredi 30 mai 2008

Une délégation de la CPH, l’une des organisations les plus représentatives de Praticiens Hospitaliers, a été reçue jeudi 29 mai 2008, par le cabinet du Premier Ministre à Matignon. Les récentes annonces "coup de tonnerre" sur l’hôpital public et ses médecins donnaient à cette rencontre prévue depuis longtemps un caractère d’urgence.

La remise en cause, en l’absence de toute concertation, des conditions d’exercice du droit statutaire à activité libérale des Praticiens Hospitaliers par la promulgation de ce nouveau "Décret Ralite" (JO du 18 Mai 2008) a déjà provoqué beaucoup d’indignation et nous l’avons fait savoir. Faut-il rappeler que ce Secteur Privé permet de faire venir et de garder des médecins à l’Hôpital Public, notamment des chirurgiens, des radiologues, des cardiologues, et des gastroentérologues… ? Une telle décision administrative est particulièrement irresponsable à l’heure des graves inquiétudes sur la démographie médicale, et sur l’avenir notamment de la Chirurgie Publique. Elle ne peut, raisonnablement, qu’être annulée dans les plus brefs délais.

La prochaine modification, annoncée pour le 9 juin prochain, de la Directive Européenne visant à une déréglementation du Temps de Travail et à l’introduction d’un temps de travail médical inactif pendant les gardes a contrario de tous les engagements ministériels, a provoqué instantanément la colère et la mobilisation de l’ensemble des Praticiens... Nous exigeons de notre gouvernement la plus grande fermeté et le respect de ses engagements à notre égard.

Nous avons également formulé, à propos du redémarrage d’une concertation sur l’avenir du régime de retraite complémentaire Ircantec, les enjeux de ce dossier pour l’attractivité des carrières hospitalières, notre légitimité à être partie prenante des négociations, et rappelé, à travers nos différentes propositions, notre exigence de l’obtention d’un taux de remplacement satisfaisant pour les PH.

La délégation de la CPH a encore souligné que le marasme budgétaire et organisationnel actuel de beaucoup d’hôpitaux, de par la mise en application de réformes inadaptées, mérite mieux que l’accélération et l’aggravation de ces mêmes réformes et réclamé pour l’avenir de l’hôpital public et pour le statut unique de PH l’ouverture de véritables négociations avec les organisations représentatives.

Sur tous ces points nous avons exigé des réponses rapides et rappelé à nos interlocuteurs la détermination des praticiens à se faire entendre.

Dr Pierre FARAGGI
Président de la CPH



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1