| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Elections 2011 |
Conférence de presse du 14 septembre 2011
La CPH et l’INPH présenteront des listes communes aux élections satutaires
vendredi 16 septembre 2011

Trois sujets pour cette rentrée 2011 :

- d’abord le mécontentement grandissant des PH : ils nous l’ont dit très fort quand nous les avons réunis au mois de mai et aussi chaque fois que nous les avons interrogés depuis un an maintenant,
- 2ème sujet, le degré zéro du dialogue social,
- 3ème sujet l’organisation des élections professionnelles à la fin de l’année.

La place des praticiens à l’hôpital ne cesse de se dégrader. Ils sont :

- Découragés dans leur engagement pour la bonne marche de l’hôpital, les CME ne jouant plus aucun rôle, la communauté médicale n’a plus les moyens de se faire entendre
-  Assujettis à de multiples contraintes et aux diktats des administratifs en particulier pour leur carrière
- Dénoncés comme des dépensiers irresponsables : même si la simple lecture des chiffres devrait permettre à tous de voir que depuis 20 ans c’est plutôt l’hôpital public qui a été le bon élève de la maitrise des dépenses de santé, si nous vivons tous au quotidien les pressions pour le contrôle de la dépense et la réduction des moyens toutes les occasions sont bonnes pour dénoncer la prétendue gabegie du financement de l’hôpital public. La dernière occasion c’est le rapport de la CC sur le médicament
- Maltraités pour leur évolutions de carrière avec des perspectives de moins en moins attractives et même les petites promesses d’amélioration de réparation des injustices et je pense particulièrement au temps partiel ne sont pas tenues

Avec l’INPH nous avons dénoncé sans relâche, de manière constante les effets particulièrement toxiques qu’on pouvait attendre de la mise en application de la loi HPST voulue par les Pouvoirs Publics, voulue par la FHF, voulue et soutenue hélas par de nombreuses organisations en particulier de directeurs mais hélas aussi de médecins hospitaliers. Et donc cette réforme qui soulevait l’opposition de l’immense majorité des personnels non médicaux et médicaux, nous a été imposée et nous devons, à notre corps défendant, l’appliquer en payer le prix tous les jours.

Et devant nos critiques et nos demandes le ministre continue à temporiser, on pourrait presque dire à « jouer la montre » en nous promenant depuis décembre dernier sur une éventuelle reprise du décret CME et la concrétisation de mesures catégorielles sur lesquelles il s’était déja engagé en 2007… Alors quand il nous annonce pour la rentrée l’ouverture de réflexions sur l’amélioration des carrières, on peut commencer à se méfier et craindre le pire, s’il s’agit de détricoter un peu plus notre cadre statutaire .

Le dernier « cadeau » fait aux PH par le ministère, c’est ce projet de décret sur l’OGDPC qui circule depuis quelques semaines où le DPC des hospitaliers n’apparaît que pour mémoire sinon pour envisager d’en confier la gestion à l’ANFH et donc à la FHF. Nous considérons que ce serait un véritable hold-up sur un développement professionnel continu des praticiens, qui doit être élaboré et géré par des PH pour des PH.

C’est donc dans ce climat de profond mécontentement que surviennent les élections statutaires : vous le savez la commission statutaire nationale a perdu beaucoup de ses attributions, encore un effet délétère d’HPST, elle reste cependant avec le conseil de discipline une instance importante pour les praticiens et surtout elle est tous les 5 ans l’occasion de mesurer la représentativité des organisations professionnelles.

La CPH et l’INPH qui travaillent ensemble depuis 5 ans , dans ce contexte particulièrement difficile de naufrage du dialogue social, pour la défense et la promotion de l’hôpital public et des carrières de ces praticiens, qui appellent le plus souvent ensemble à la mobilisation des praticiens ont décidé de se présenter ensemble devant leurs suffrages en soutenant la constitution de listes communes CPH-INPH si possible dans toutes les disciplines.

Lors des élections de 2005 pour les praticiens hospitaliers temps plein et temps partiel, sur 33000 inscrits, 15500 se sont exprimés :
- 11500 pour la CPH et l’INPH
- 3500 pour l’union CMH-SNAM
soit environ 3/4 et 1/4…Nous nous devons de faire mieux et d’abord de mobiliser les praticiens sur les enjeux de cette élection.

Et en pensant à cette élection mais aussi aux élections de 2012 et à nos démarches vers les différents candidats nous rappelons notre plateforme en 7 points de ce que nous revendiquons à la CPH et à l’INPH :

1/ Des établissements et des équipes hospitalières financés à hauteur des besoins de la population. Et cela n’interdit pas de rechercher toutes les complémentarités utiles ou les regroupements entre établissements. Mais les missions de Service Public doivent être dans tous les cas financées et assurées ou coordonnées par le Service Public.

2/ Le rétablissement des prérogatives de la CME pour les décisions médicales : Projet médical, choix médicaux, recrutement des praticiens…et le respect de la collégialité qui doit régler les relations entre praticiens.

3/ La préservation de l’indépendance professionnelle des Praticiens, vis-à-vis des pouvoirs administratifs et financiers, seule garantie pour les patients d’une médecine de qualité.

4/ Une meilleure attractivité des carrières par revalorisation du statut de PH et de la sujétion de la permanence des soins et de sa pénibilité. Revalorisation en particulier de la rémunération de l’astreinte

5/ Une politique volontariste et forte d’amélioration de la démographie médicale, afin de relever les enjeux majeurs du renouvellement générationnel.

6/ Des modalités et des moyens de développement professionnel continu qui garantissent l’efficacité de la formation et le libre choix du praticien tout au long de sa carrière

7/ L’adoption des mesures nécessaires à la préservation de la retraite, qui ne peut rester amputée de 30% pour les jeunes générations.

Il est grand temps de redonner enfin aux Praticiens l’envie de venir et de rester à l’Hôpital Public.

Nous voulons y contribuer

Pierre Faraggi



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1