| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Les dossiers | DPC |
Pacte de confiance pour l’hôpital
Communiqué CPH - Avenir Hospitalier du 4 mars 2013
lundi 11 mars 2013

La CPH et Avenir Hospitalier ont pris connaissance avec satisfaction du rapport remis par E Couty à la Ministre de la santé lundi 4 mars 2013, et des intentions de celle-ci pour redonner sens et confiance à l’hôpital public. Le choc des dernières réformes a mis l’hôpital à la dérive, comme un bateau ivre ayant quitté son sens premier de Service Public, et perdu les valeurs de solidarité, de respect et d’humanisme qui lui étaient vitales pour avancer.
Nous les remercions de cette large concertation, exercice difficile car réunir toutes les composantes de l’hôpital, y compris ceux qui ont largement accompagné HPST et désormais plaident le repos dans les réformes n’était pas assuré de la réussite.
Nos deux organisations adhèrent à l’ensemble des intentions de la Ministre : il fallait tourner la page HPST, funeste concrétisation de toutes les réformes précédentes.

Etant particulièrement attachés au dialogue social décliné aux PH, nous nous félicitons de la création d’une structure nationale de concertation pour les PH, de la consolidation des Commissions Régionales Paritaires, ainsi que de la création d’un vivier de professionnels pour les missions de conciliation en cas de conflits.

Nous prenons note avec satisfaction de la création d’une section médicale du CHSCT, seul moyen pour que l’hôpital fonctionne enfin sur deux jambes, en équilibre avec la CME revivifiée. Nous poursuivrons fortement notre engagement pour que la démocratie soit respectée au sein des établissements, notamment via la représentativité syndicale. Les PH ne seront plus le seul groupe professionnel à ne pas avoir de lieu d’expression de qualité santé au travail, et à pouvoir parler pénibilité !

Les intentions affichées d’un Service Public Hospitalier Territorial inscrit dans la Loi, un financement garanti sans gel des MIGAC, un schéma régional d’investissement ne peuvent que rencontrer notre appui. L’alternative au « tout T2A » ciblée sur une tarification au parcours est une piste intéressante pour les maladies chroniques, il faudra toutefois sortir davantage du piège de l’Acte et de sa Rémunération, comme seul structurant de l’activité.

En deux mots : Bravo et merci.

Nous serons vigilants et engagés comme d’habitude pour que ces intentions ne soient pas dépouillées par les divers groupes de pression qui avaient soutenu HPST.

Maintenant, au travail : nous attendons les textes et les concertations promises.



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1